Lettre d’information N°11 : la Semaine de la Mémoire

twitter Twitter web

Retrouvez plus d'informations sur la mémoire sur le site www.observatoireb2vdesmemoires.fr


Edito

Chères lectrices,
Chers lecteurs,

C’est avec plaisir que nous vous adressons le nouveau numéro de la lettre d’information de l’Observatoire B2V des Mémoires.

Evénement phare de l’Observatoire B2V des Mémoires, la Semaine de la Mémoire va se dérouler du 17 au 21 septembre prochain à Montpellier. Pour cette troisième édition,  plus d’une quarantaine de manifestations éclectiques sont proposées au public.

Un seul dénominateur commun : la mémoire, déclinée sous toutes ses formes et accessible à tous.  Mémoire individuelle, mémoire collective, mémoire numérique, arts et mémoire… sont au  programme avec des expositions, conférences et tables rondes, spectacles, jeux…

Les villes de Caen et Bordeaux, hôtes des précédentes éditions, ont tenu de nouveau à s’associer à cet événement et proposent également une série de manifestations durant la semaine.

Nous sommes ravis et fiers de partager ce moment unique dédié à la connaissance et la préservation de la mémoire.  Nous vous y attendons nombreux.

Isabelle Pécou & Francis Eustache


Professeur Francis Eustache Président du Conseil scientifique de l’Observatoire B2V des Mémoires Neuropsychologue Directeur d’Etudes à l’EPHE Directeur de l’Unité de recherche U1077 de l'INSERM à l’Université Caen/Normandie

Isabelle Pécou
Directeur Général du Groupe B2V Directeur Général du Fonds de Dotation Observatoire B2V des Mémoires

LA TROISIEME SEMAINE DE LA MEMOIRE DU 17 AU 21 SEPTEMBRE 2018




Info pratiques:

Pour toute demande d’accréditation, cliquez ici

Suivez l'actualité de la Semaine de la Mémoire à Montpellier grâce au #SDLM18 sur Facebook et Twitter

Et retrouvez le live des conférences sur Youtube

Pour plus d’informations sur les programmes de Bordeaux, Caen et Montpellier : 


www.semainedelamemoire.fr/

La vidéo du mois : Semaine de la mémoire 2018

La troisième édition de la semaine de la mémoire aura lieu du 17 au 21 septembre à Montpellier, Caen et Bordeaux. Une semaine entièrement dédiée à l'exploration de la mémoire : mémoire et musique, mémoire et oubli, mémoire et migrations, mémoire du vivant, les supports de la mémoire, mémoire et corps, mémoire individuelle, mémoire collective, mémoire et art, intelligence artificielle...
www.semainedelamemoire.fr

Comment entretenir sa mémoire ?
Questions posées au Professeur Hélène Amieva

Docteur en neurosciences et neuropharmacologie, Professeur des Universités en Psychogérontologie, Directrice de l’équipe SEPIA, Inserm U1219 (Université de Bordeaux), et membre du Conseil scientifique de l’Observatoire B2V des Mémoires 

La prévention doit se concevoir tout au long de la vie. Le vieillissement est un processus qui démarre dès la naissance, cela peut sembler être une boutade mais c’est pourtant vrai.

L’alimentation a-t-elle un rôle dans le maintien de la mémoire ?

L'alimentation contribue en effet au maintien de la mémoire. Une étude a montré que les personnes qui avaient un régime alimentaire « méditerranéen » (riche en huile d’olive, poisson, fruits et légumes et pauvre en viande et produits laitiers) présentaient un déclin des fonctions mnésiques moins important par rapport à des personnes n’ayant pas ce type de régime. Dans tous les cas, il est essentiel d'avoir une alimentation équilibrée et variée pour rester en bonne santé.

On entend souvent que l’activité physique contribue à maintenir les capacités intellectuelles et donc aussi la mémoire, qu’en est-il ?

C'est exact. Différentes études ont montré que la pratique régulière d’une activité physique est associée à un moindre déclin des troubles de la mémoire, et il est recommandé pour cette raison, mais aussi en prévention de problèmes cardio-vasculaires, de pratiquer régulièrement une activité physique "oxygénante" comme la marche, la course ou le cyclisme. Selon certaines études, les bénéfices pour les fonctions cognitives et la mémoire seraient d’autant plus importants pour les personnes sédentaires qui se mettent à pratiquer une activité physique.

Comment les liens sociaux et affectifs participent-ils à l’entretien de notre mémoire ?

Il faut concevoir les liens sociaux comme une source de stimulation intellectuelle à part entière. Planifier une sortie au cinéma avec des amis, ou un repas chez soi, sont autant d’activités qui vont solliciter fortement les capacités de planification, les capacités langagières et différents types de mémoire (à court terme, à long terme, ou prospective) sans oublier le plus important, le fait qu’elles sont sources de détente et de plaisir.

Les activités intellectuelles, ateliers mémoire, sudoku, mots croisés, ou lectures ont-ils une efficacité sur la préservation de la mémoire ?

Toutes les activités intellectuelles participent à la préservation de la mémoire à condition qu’elles soient réalisées sans stress et qu’elles constituent une source de plaisir. Il n’a jamais été montré que s’obliger à participer à des ateliers mémoire permet de prévenir le déclin cognitif. En revanche, il existe de multiples études qui montrent que les personnes ayant des activités de loisirs stimulantes, comme le tricot, le jardinage, le bricolage, la lecture, ont un déclin des fonctions cognitives moins important que les personnes n’ayant pas ou peu d’activités de loisirs.

En résumé, les activités citées plus haut ont bien montré des effets protecteurs de déclin de la mémoire. Toutefois, il faut bien comprendre que prises de manière individuelle, ces activités ont un effet extrêmement modeste. C’est un mode de vie, plus qu’un comportement de prévention en particulier qu’il faut recommander. Cette hygiène de vie englobe une alimentation riche en huile d’olive, poisson, fruits et légumes et pauvre en viande et produits laitiers, une activité physique régulière, des activités de loisirs et des interactions familiales et sociales sources de plaisir, et une bonne prise en charge des facteurs de risque cardio-vasculaires (diabète, cholestérol, glycémie) qui elle aussi participe au bon fonctionnement de notre cerveau.

L'ACTUALITÉ DE L'OBSERVATOIRE B2V DES MÉMOIRES












Ce nouvel ouvrage des experts de l’Observatoire B2V des Mémoires montre en quoi la mémoire est intrinsèquement et délibérément orientée vers le futur.

Quelles sont les grandes fonctions de cette mémoire du futur qui contribue grandement à nos prises de décision ?

Comment s’articule t-elle avec la mémoire du passé ?

Aujourd’hui, cette mémoire du futur demeure indispensable pour orienter notre devenir sur le plan individuel comme sur le plan collectif.