Lettre d’information N°8 : Cette newsletter est l’occasion de vous présenter 
​le nouveau livre de l’Observatoire B2V des Mémoires intitulé Ma mémoire et les autres.  

twitter Twitter web

Retrouvez plus d'infos sur la mémoire sur le site de www.observatoireb2vdesmemoires.fr


Edito

Chères lectrices,
Chers lecteurs,

Fidèle à sa vocation de laboratoire sociétal ayant pour mission d’enrichir la connaissance, l’Observatoire B2V des Mémoires souhaite vous donner régulièrement des informations sur la mémoire dans toute sa diversité (mémoire individuelle, collective, numérique ….) au moyen de cette lettre que nous avons le plaisir de vous adresser.

L’Observatoire B2V des Mémoires participe au développement de la recherche et met en place des moyens de prévention et de sensibilisation auprès du grand public.  

La newsletter est l’occasion de vous présenter le nouveau livre de l’Observatoire B2V des Mémoires intitulé Ma mémoire et les autres. Cette collection qui compte désormais quatre ouvrages s’adresse à un public large avec comme objectif principal de vulgariser les connaissances scientifiques pour permettre à chacun d’entre nous d’appréhender facilement les sujets de la Mémoire.

En lien avec la thématique du livre, nous avons réalisé, avec l’IFOP, une étude portant sur la mémoire collective pour savoir quel est, aux yeux des Français, l’événement historique qui les a le plus marqués depuis le début du 20ème siècle. Nous vous laissons découvrir les résultats.

Nous vous souhaitons une excellente lecture.

Isabelle Pécou & Francis Eustache

Professeur Francis Eustache Président du Conseil scientifique de l’Observatoire B2V des Mémoires Neuropsychologue Directeur d’Etudes à l’EPHE Directeur de l’Unité de recherche U1077 de l'INSERM à l’Université Caen/Normandie

Isabelle Pécou
Directeur Général du Groupe B2V Directeur Général du Fonds de Dotation de l'Observatoire B2V des Mémoires

LA VIDÉO DU MOIS PORTE SUR
LA MÉMOIRE ÉPISODIQUE 

Souvenirs d'enfance, Madeleine de Proust, traumatismes, la mémoire nous permet d'accumuler des "savoir-faire", des connaissances, des expériences. Alors, a t-on raison de considérer, la mémoire comme un objet unique? Que dissimule-t-elle ?

LA QUESTION IFOP DU MOIS

Le sondage exclusif
« L’événement historique jugé le plus important par les Français »(depuis 1900)
(Ifop pour l’Observatoire B2V des Mémoires)
L'Observatoire B2V des Mémoires aborde un certain nombre d’idées reçues
en réalisant auprès des Français une enquête IFOP inédite.
Pour connaître l’état des connaissances du grand public sur le sujet,
l’Observatoire B2V des Mémoires a réalisé en partenariat avec l’IFOP
une étude portant sur l’événement historique jugé le plus important par les Français

CLIQUEZ, CI-DESSOUS

Notre expert Denis Peschanski commente ces résultats.

PROFESSEUR Denis Peschanski


  • Historien, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale
  • Membre du Conseil scientifique de l’Observatoire B2V des Mémoires
  • Directeur de recherche au CNRS
  • Président des conseils scientifiques du Mémorial de Caen et du Mémorial du camp de Rivesaltes



L’Histoire, une passion française ! Il y a peu de temps encore ils étaient plus de 85% à se déclarer « intéressés par l’Histoire » dont 40% « tout à fait intéressés ». La question posée aujourd’hui par l’IFOP sur l’événement le plus marquant depuis 1900 est sans appel : la Seconde Guerre Mondiale est bien la matrice de la mémoire collective des Français. Il s’en est passé pourtant depuis lors : guerres coloniales, massacres et génocides sur toute la planète, chute du Mur de Berlin et de l’empire soviétique, vague de terrorisme, construction européenne etc. Rien n’y fait. Même la Première Guerre Mondiale pourtant régulièrement au cœur de l’actualité avec les commémorations du Centenaire n’occupe qu’une place seconde dans les représentations collectives des Français.

46% des Français citent des événements liés aux fureurs du temps, ce qui signe la part structurante de ces violences extra-ordinaires. Il s’agit précisément des deux guerres mondiales et du terrorisme, avec donc une primauté à la Seconde Guerre Mondiale, nuancée par l’évocation des deux guerres par 11%. Avant de revenir sur les présents, notons les absents : ainsi de la guerre d’Algérie, de l’abolition de la peine de mort ou du Front populaire, mais aussi la Shoah en tant que telle. La chute du Mur et la réunification allemande ne sont cités que par 4% et la construction européenne ou l’effondrement de l’URSS par… 1%. Mais peut-être parce qu’ils sont plus marqués, justement, par la mémoire familiale des guerres, les plus de 65 ans sont 10% à citer la chute du Mur ou la construction européenne.

Arrêtons nous sur les détails : ce sont des hommes bien plus que des femmes, mais aussi des jeunes (moins de 35 ans) qui citent plus la Seconde Guerre Mondiale, ce qui peut sembler contre-intuitif pour les jeunes sauf à y trouver, peut-être, la place du sujet à l’école, au-delà même des programmes. Politiquement ce sont très sensiblement les sympathisants d’Emmanuel Macron qui sont sur-représentés. Est-ce lié à la place des commémorations depuis son élection ? Au profil sociopolitique des électeurs ?

Les sympathisants de la France insoumise, les jeunes mais aussi les femmes, citent en plus grand nombre le terrorisme. C’est l’autre leçon du sondage : la mémoire courte des actes terroristes est présente, avec 10% de citations à une question qui ne demandait a priori qu’une réponse. C’est dire la force de cette thématique, singulièrement auprès des femmes, des 25-34 ans et des sympathisants de la France insoumise et du Front national. On notera cependant que la Région parisienne est sous-représentée sur cet item alors même que la majorité des attentats s’y sont produits. Cela rejoint d’autres études qui montrent qu’à la suite des attentats parisiens et avant celui de Nice, la « peur », principal sentiment cité, augmentait à mesure qu’on s’éloignait de Paris. Une seule question, une seule réponse le plus souvent. Et ce sont là des données passionnantes pour tous les protagonistes de la vie publique.






LA FICHE PÉDAGOGIQUE DU MOIS

De quoi parle-t-on lorsque l’on évoque la mémoire ?

Longtemps, pour les scientifiques ou les philosophes, il s’agissait de la mémoire individuelle. À l’inverse, les historiens et les sociologues appréhendaient la mémoire collective. Aujourd’hui, ce clivage est dépassé : l’homme est (re)devenu un être social, complexe. Il n’est plus possible d’étudier la mémoire sans prendre en compte son évolution, ses pathologies, à petite et à grande échelle.

Dans notre monde hyperconnecté, où des "événements-monde" bouleversent les devenirs individuels, une réflexion pluridisciplinaire s’impose. Les neurosciences et la médecine croisent ici la philosophie, la science informatique et l’histoire, pour mettre en lumière toute la complexité de nos mémoires – individuelle, collective et partagée.

LES ACTUALITÉS DE L'OBSERVATOIRE B2V DES MÉMOIRES


Prix B2V
SOLIDARITÉ PRÉVENTION AUTONOMIE

Le 23 novembre 2017 se déroulera la cérémonie de la 6ème édition du Prix B2V.
Ce Prix récompense des actions concrètes et innovantes en faveur des personnes âgées les plus vulnérables et des aidants familiaux.


UN PARTENARIAT PORTEUR DE VALEURS COMMUNES ENTRE LE GROUPE B2V ET LA FONDATION VAINCRE ALZHEIMER.

Le Groupe B2V a fait le choix de s’engager aux côtés de la Fondation Vaincre Alzheimer pour favoriser la prévention face à la maladie d’Alzheimer. Ensemble, ils partagent et confrontent leurs expertises afin de pouvoir mener ensemble des actions en faveur d’une meilleure connaissance de la maladie. Ces valeurs communes et la complémentarité de leurs connaissances sur la mémoire et la maladie d’Alzheimer sont les piliers de cet accord.
Pour en savoir plus sur la Fondation Vaincre Alzheimer.




L'Observatoire B2V des Mémoires sort son quatrième ouvrage intitulé Ma mémoire et les autres.
Ce nouvel ouvrage est une invitation à repenser les rapports de l'individu aux autres.
Des visions pluridisciplinaires ont été regroupées en un même ouvrage afin de répondre au mieux aux questions qu'un certain nombre de personnes se pose au sujet de la mémoire.
Les auteurs Francis Eustache, Catherine Thomas-Antérion, Hélène Amieva, Jean-Gabriel Ganascia, Robert Jaffard, Denis Peschanski et Bernard Stiegler ont permis l'aboutissement de cet ouvrage en alliant leurs connaissances en neurosciences et sciences humaines.
L'Observatoire B2V des Mémoires est heureux de publier sa collection de livres aux Editions Le Pommier, spécialisées dans la vulgarisation de la science.
Ma mémoire et les autres, disponible en librairie depuis le 13 septembre 2017.
Prix du livre: 17€